Financement vert au Kenya : African Guarantee Fund s'associe à Co-operative Bank

Admin 24 Sep 2021 Eco-Region Vue 82



African Guarantee Fund (Fonds africain de garantie) vient de signer un accord de garantie de portefeuille de prêts avec la Co-operative Bank of Kenya d'un montant de 7,5 millions USD pour accroître le financement des transactions vertes au Kenya.


La facilité de garantie permettra à Co-operative Bank, d'une part, de renforcer son engagement dans le financement des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et d'autre part, de promouvoir les entreprises émergentes au Kenya impliquées dans l'énergie verte et des projets d'installation solaire. 

Le directeur du développement commercial du Groupe AGF, Franck Adjagba, a réaffirmé l'engagement d'AGF dans la promotion d'une croissance économique durable dans le pays.

 Il a déclaré dans un communiqué de presse que « les banques au Kenya ont un besoin urgent d'instruments d'atténuation des risques pour soutenir leurs activités de prêt aux PME. 

Cependant, nous devons viser la croissance économique sans dégrader l'environnement. La durabilité améliore la qualité de nos vies, protège notre écosystème et préserve les ressources naturelles pour les générations futures. Notre partenariat avec Co-operative bank reflète aujourd'hui notre engagement à accroître le financement des entreprises du secteur vert.

 Selon les chiffres publiés par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, l'augmentation de la demande et les progrès technologiques ont contribué à la baisse significative des coûts des systèmes solaires photovoltaïques (pv) au fil des ans.

 Les coûts solaires ont chuté de plus de 80 % depuis 2010, tandis que le coût actualisé de l'énergie générée par les centrales solaires à grande échelle est inférieur à 10 Kes/kwh, contre environ 38 Kes/kwh il y a dix ans. 

Les chiffres indiquent en outre qu'entre 2018 et 2019 seulement, le prix de l'énergie solaire a baissé de 13%. Commentant ces statistiques, la directrice de la banque coopérative, Corporate and Institutional Banking, Jacquelyne Waithaka, a déclaré que « le défi que les banques et autres financiers ont eu en ce qui concerne l'énergie solaire est celui des titres offerts en garantie de crédit.

 Les panneaux solaires et les onduleurs ne sont pas une sécurité privilégiée car ils ne sont pas facilement revendus en cas de défaut. Le partenariat de Co-operative Bank avec AGF a créé un instrument qui donnera à la banque la capacité de financer efficacement des programmes d'énergie solaire. » 


Les coûts de l'énergie sont parmi les coûts d'intrants les plus lourds dans de nombreuses MPME. Ce partenariat devrait avoir un impact positif sur les micros, petites et moyennes entreprises dans le secteur manufacturier, l'industrie légère et l'agro-industrie en réduisant le coût des affaires, les rendant ainsi plus compétitives. Pour l'environnement, une adoption réussie du programme conduira à la réduction des émissions de dioxyde de carbone. 

Il est également prévu qu'à mesure que les prix des solutions solaires baissent et qu'AGF continue de développer d'autres produits, un plus grand nombre de Kenyans s'offriront des produits et services d'énergie renouvelable », a-t-elle ajouté. Grâce à ce partenariat, Co-operative Bank sera en mesure de profiter des opportunités suivantes à ses clients à travers le pays : Upselling trade solutions ; Opportunités d'intégration des contreparties ; Croissance de la commission commerciale et intégration de nouveaux comptes de package MPME. 


Article similaire que vous pourriez aimer