Economie togolaise : Le CADERDT pour l’intelligence au service des PME

Admin 28 May 2021 Economie Vue 145



Le CADERDT (Centre Autonome d’étude et de renforcement des capacités pour le développement au Togo), forme depuis le 25 mai 2021 à Lomé, les responsables des PME (Petites et Moyennes Entreprises) sur l’intelligence économique. Le but de cette formation est d’outiller ces responsables sur la pratique de l’intelligence économique, afin de percevoir l’intérêt de cet outil pour le développement de leurs activités.


Analyser et cerner le contexte économique dans lequel évoluent les PME en Afrique et au Togo, mais aussi comprendre la notion de l’intelligence économique et son intérêt pour la compétitivité des PME au Togo. 

C’est dans ce dynamisme que s’inscrit le CADERDT veut apporter sa contribution pour le développement économique du Togo. L’institution avec à sa tête la Directrice exécutive, Mme Odilia Gnassingbé, a initié une formation à l’endroit des responsables des PME du Togo. Une session qui selon la directrice « vise à former les responsables de ces structures sur la pratique de l’intelligence économique, afin de percevoir l’intérêt de cet outil pour le développement de leurs activités ». 

Atelier de renforcement de capacité, il fournira non seulement des outils pratiques pour la mise en place d’un dispositif de veille et d’intelligence économique aux seins des structures concernées, mais aussi et surtout, analyser et comprendre les stratégies d’influence et les dispositifs d’intelligence économique utilisés par les grandes puissances sur le continent africain.

L’intelligence économique, enjeu majeur pour les PME

Depuis nombre d’années, le monde est devenu un vaste terrain où les difficultés sont similaires pour tous les acteurs du jeu économique. 

Changements de contextes technologiques, accélération des échanges, chaque jour les entreprises subissent ces changements qui ont des impacts fondamentaux sur leurs activités. Solution, ajuster sans cesse les stratégies pour rectifier le tir. 

L’intelligence économique est donc perçue comme l’instrument qui permettra de mieux relever ce défi, puisque selon les analystes, « elle permettra de fournir à l’entreprise une compréhension développée de l’environnement de l’entreprise, à travers les informations internes et externes auxquelles elle a accès ». 

Les PME (Petites et Moyennes Entreprises), du fait de leur petite taille par rapport aux grandes entreprises, ont pour plus d’uns du mal à s’adapter à ce système, car selon ces derniers, « elles ont des spécificités structurelles laissant penser que l’intelligence économique ne peut s’implanter au sein de ces entreprises ». 

Et pourtant selon plusieurs experts, « une bonne culture organisationnelle, la forte imbrication des fonctions, un projet de structure de l’information dans l’entreprise qui rassemble tous les salariés sont un bon terrain qui se décline pour l’intelligence économique ». 

La directrice du CADERDT, a convié les bénéficiaires de la formation à rester vigilent, « en se dotant d’outils, de techniques, et de méthode d’investigation intelligentes permettant de capter des informations stratégiques sur leurs marchés cibles, et les environnements dans lesquels ils souhaitent évoluer. 

Puisque, selon cette dernière, « La capacité à mobiliser ces informations utiles à la prise de décisions, constitue un avantage compétitif déterminant et une arme redoutable à leur survie et leur prospérité ». 


Article similaire que vous pourriez aimer