Approvisionnement en eau potable : Vers l’élaboration d’un plan directeur

Admin 28 Sep 2021 Eco-nation Vue 17



Au Togo, plusieurs localités sont sans eau potable. Pour y remédier, le gouvernement depuis quelques années mobilise des investissements dans ce secteur afin de faire de l’accès universel à l’eau potable une réalité.


Le gouvernement réalise depuis quelques années des projets d’approvisionnement d’eau dans toutes les régions du pays.   Il s’agit notamment des branchements promotionnels à coûts réduits, de l’extension de réseaux de distribution ainsi que de la construction des infrastructures d’eau potable, des bornes fontaines et des mini adductions d’eau potable. 

Selon les sources officielles, l’ambition du gouvernement est de parvenir à un taux de desserte national en eau potable de 85% d’ici à 2025. Dans le Grand Lomé, cette projection en approvisionnement en eau potable inscrite dans la feuille de route 2020-2025 est de 80%. 

Pour y arriver, le gouvernement entend doter la mégalopole de Lomé d’un nouveau Plan directeur d’approvisionnement en eau potable. 

« Le plan directeur permettra de fournir au ministère chargé de l’eau et aux opérateurs du sous-secteur notamment, la Société du patrimoine eau et assainissement (SP-EAU) en milieu urbain et semi urbain (SP-EAU) et à la Société togolaise des eaux (TdE) un outil de planification afin d’anticiper la demande en eau de la population du Grand Lomé pour les trente prochaines années »,  a indiqué le ministre de l’Eau et de l’hydraulique villageoise Tiem Bolidja, le 22 septembre 2021 en conseil des ministres. 

A en croire la présidence de la République, cette volonté du gouvernement d’aller vers un plan directeur d’approvisionnement en eau potable du Grand Lomé est liée à plusieurs constats. Il s’agit de la croissance de la population du Grand Lomé à un rythme très rapide, avec plus de 1,8 millions habitants répartis dans treize communes.

 A cela s’ajoutent la non maîtrise des précipitations et de la capacité d’absorption des nappes phréatiques. Plus encore, le plan directeur d’approvisionnement dont dispose le Grand Lomé date de 1991.  Il est obsolète et inadapté à la politique nationale d’alimentation en eau potable. « A partir de ces constats, le gouvernement a décidé d’anticiper pour les trente prochaines années sur l’approvisionnement en eau potable. 

Dans le Grand Lomé, Il y a 40 forages et le centre de production de Cacaveli, mais il est très important que nous puissions maîtriser les ressources en eau pour pouvoir programmer des projets de développement. 

Ce sont là des éléments qui ont véritablement motivé le gouvernement à élaborer un plan directeur d’approvisionnement en eau potable du Grand Lomé. Il permettra d’avoir des éléments réglementaires d’encadrement juridique à apporter à l’exploitation et à la gestion de l’eau », a expliqué le ministre Akodah Ayéwouadan, porte-parole du gouvernement. 

Les différentes initiatives nationales et régionales déjà mises en place dans le Grand Lomé en matière d’accès à l’eau potable, vont se greffer sur ce plan directeur une fois élaboré, pour que l’eau potable soit disponible pour tous.

 Il faut préciser que le 19 mai 2021, la cheffe du gouvernement a visité les travaux de trois châteaux d’eau dans le Grand-Lomé.


Article similaire que vous pourriez aimer